GUINEE / Génocide contre les Natifs, Autochtones de N’Zérékoré (Par Mamadou Billo Sy Savané)

6 avril 2020 -
GUINEE / Génocide contre les Natifs, Autochtones de N’Zérékoré (Par Mamadou Billo Sy Savané)
avril 6th, 2020 | par Leguepard.net

Article

0


Une dizaine de jours après l’exaltation, invitatnt des KONI...

GUINEE / Génocide contre les Natifs, Autochtones de N’Zérékoré (Par Mamadou Billo Sy Savané)

GUINEE / Génocide contre les Natifs, Autochtones de N’Zérékoré (Par Mamadou Billo Sy Savané)
avril 6th, 2020 | par Leguepard.net

Article

0


Une dizaine de jours après l’exaltation, invitatnt des KONIAS(ethnie dont est issu Amadou Damaro CAMARA) à faire la démonstration de leur supposée «puissance»guérrière, le résultat ne s’est pas fait attendre longtemps. L’incitation est devenue une réalité. Des groupes ethniques militarisés, cagoulés, transportés par des camions militaires, encadrés par le Gouverneur de Région, le Préfet, les Hauts responsables régionaux en principe chargés de la Sécurité de tous et toutes, se sont livrés à des massacres systématiques dans les quartiers habités par les Natifs autochtones de N’Zérékoré. Résultat: au moins 151 personnes abattues, tous ou presque tous des GUERZÉ et apparentés. Les suppliciés, tous ou presque de la même appartenance ethnique, ont été nuitamment jettés dans deux fosses communes, ou peut-être plus.
Alors, pourquoi untel GÉNOCIDE, puisque c’en est?
Il y a quelques années, dans la même Région à GALAPAYE, à M’WOMET et dans d’autres localités, des massacres de grande ampleur avaient été commis contre les mêmes populations locales.
Alors, fatalité? Dérapage incontrôlé? Tribalisme exacerbé?
Pas de fatalité, ni dérapage incontrôlé, Si «dérapage» il y a eu, il a été bien guidé, et donc contrôlé. Faut-il préciser qu’avant la Guinée Forestière, les Ressortissants du Fouta (Peuls) sont à peu près, soumis au même traitement, depuis l’installation FRAUDULEUSE de Monsieur Alpha CONDÉ à la tête de notre pays, et la formation de ses gouvernements, tous marqués par l’hégémonie d’un tout petit groupe dont l’extraction ethno-régionale est connue de tous les Guinéens. Pour l’essentiel, il s’agit d’héritiers directs et/ou alliés des notabilités de Sékou TOURÉ et de son P.D.G. Étant moi-même un Peul (Tôrôdô), je ne suis pas le mieux placé pour parler de cet autre génocide rampant, avec le détachement nécessaire pour un minimum d’objectivité. Je m’abstiens donc provisoirement, d’en dire quoi que ce soit, en tout cas dans l’immédiat.
Précision préalable à l’intention de ceux qui sont étrangers à nos us et coutumes. Chez nous, on désigne par «Forestier» non pas des exploitants forestiers, mais les populations autochtones, natives de la région du pays couverte par la forêt autrefois vierge, de type équatorial. Je dis autrefois, parce que, la forêt vierge a été décimée d’abord par les concessions forestières octroyées aux sociétés chinoises d’abord par Lansana Conté, et maintenant par Alpha Condé. Donc la «forêt» en Guinée forestière, n’est plus qu’un lointain souvenir.
Alors, Pour quelles raisons donc, des massacres de grande ampleur à répétition contre les «Forestiers, depuis l’installation frauduleuse dAlpha Condé comme président de la Guinée, pays avec lequel il n’a aucune espèce d’ATTACHE, pas même émotionnelle?
Contrairement à l’apparence qu’ils se donnent, Alpha CONDÉ et son clan ethno- régionaliste (Mohamed DIANÉ, Damaro CAMARA, Bafoé CAMARA, Boubacar Fabou CAMARA, Loucény CAMARA de Macenta, Bafoé CAMARA, «général» Namory TRAORÉ….), leurs activisme sanglant n’ont qu’un lointain rapport avec leur tribalisme, même s’ils n’en sont pas exempts. Leur motivation est d’abord un affairisme ÉCONOMIQUE, et ensuite une affaire d’hégémonie POLITIQUE, au sens d’être plus PUISSANT et de mettre les Autres, tous les Autres en état de Soumission, une soumission qui par certains côtés, s’apparente à une forme d’occupation coloniale, et même d’esclavage. D’où cette excessive concentration de type ethno-régionaliste du pouvoir, sous toutes ses fortmes, dès 2011.
Ainsi, on peut affirmer avec une certitude quasi-absolue qu’une guerre civile généralisée reste possible, puisque ces «Autres» s’opposeront et s’opposent déjà à toute prétention hégémonique de qui que ce soit sur les TERRES où ils ont toujours vécu, aussi loin qu’on remonte dans le temps. Les expéditions meurtrières militarisées comme celles menées par le clan ethno-régionaliste n’y pourront rien.
La mainmise absolue des clans sur l’ensemble des ressources minières et forestières guinéennes pour une ambition hégémonique de type ethno-régionaliste est une réalité indéniable. EXEMPLE: le Ministère des Mines est occupé, presque colonisé par le même clan ethno-régionaliste. C’est aussi le cas des ministères à caractère financier, sans oublier les ministères de forces militaro-policières (Intérieur, Administration du Territoire, Défense nationale). L’Armée même est pour l’essentiel une juxtaposition de clans, dirigée par d’autres clans ethno-régionalistes eux-mêmes représentés par le binôme Mohamed DIANÉ-général Namory TRAORÉ. C’est une véritable Oligarchie(association de familles) qui s’est appropriée le pays Tous ses membres sont liés par divers liens matrimoniaux, d’intérêts, ou d’affaires.
En résumé : le Génocide caché récemment perpétré à N’Zérékoré contre les autochtones vise à les terroriser afin de leur interdire la moindre vélléité d’avoir un regard sur leur TERRE et les RESSOURCES qu’on t extrait. Pour plus d’efficacité, certains RESSORTISSANTS de la région y ont été associés, dont certains ministre GUERZÉ. Le colonel PIVI ayant compris le piège, a refusé de s’y associer. Désormais, sa vie à lui, et celles des hommes en uniforme(Soussou , Peuls et forestiers) sont menacées. L’idée qu’il faut armer certains groupes ethniques contre d’autres, est une idée dangereuse. La nécessité pour Alpha CONDÉ, Mohamed DIANÉ, Damaro CAMARA….de protéger leurs captations , ne mérite pas qu’on que nous les laissions abîmer notre PATRIE. C’est d’eux dont il faut qu’on se débarrasse. Sinon, ils réussiront à faire croire malheureusement qu’ils représentent et défendent les MANDÉNKAS. Ce qui est évidemment FAUX, absolument FAUX. Les Malinké ne sont en rien mêlés aux massacres et pillages auxquels les oligarques ethno-régionalistes se livrent.
 
 
Mamadou Billo Sy Savané
TweetE-mailImprimer

Retrouver cet article sur LeGuepard

Par DMN Diallo

Dernières actualités

Fermer la recherche