Guinée: Alpha Condé et son clan nous endettent lourdement avant de déguerpir

4 avril 2019 - Ainsi, Alpha Condé et les clans mafieux autour de lui font endetter la Guinée pour s'enrichir eux mêmes.« Six ans après le PPTE – Le FMI inquiet de l’endettement de la Guinée. », c’est le titre qu’a choisi Guineenews dans son...

Ainsi, Alpha Condé et les clans mafieux autour de lui font endetter la Guinée pour s'enrichir eux mêmes.

« Six ans après le PPTE – Le FMI inquiet de l’endettement de la Guinée. », c’est le titre qu’a choisi Guineenews dans son article du 01 avril passé (Lire).


Ainsi, Alpha Condé et les clans mafieux autour de lui font endetter la Guinée pour s'enrichir eux mêmes.

Dans leurs salons et rencontres privées, les Amadou Damaro Camara, Ousmane Kaba, Mamadi Diawara, Saran Daraba Kaba, des Diané, Kourouma, Condé etc. n’hésitent pas de dire qu’Alpha Condé n’est pas malinké mais qu’il faut juste le soutenir pour garder le pouvoir. D’autres comme les Kiridi Bangoura, Malick Sankhon etc. le qualifient de non Guinéen, mais qu’il faut juste être à côté pour pouvoir récupérer le pouvoir.

Voulez-vous savoir, pourquoi, malgré tout, certains soutiennent le maintien d'Alpha Condé au pouvoir, même au risque de provoquer le chaos et la guerre civile en Guinée ? C’est l’intérêt personnel et familial.

Quand Malick Sankhon faisait sa tournée en 2014 pour un deuxième mandat en faveur d’Alpha Condé, il disait que le président est un homme fini qui pourrait ne pas terminer un tel mandat, mais qu’en s’organisant pour le soutenir, on se positionne pour avoir le pouvoir après lui. Les Kiridi Bangoura, KPC et autres originaires de la Basse Côte ont organisé des réunions secrètes dans le même sens. L’année passée, Amadou Damaro disait qu’ils ont 10 candidats parmi lesquels lui-même pour la succession à Alpha Condé en 2020.

Toutes ces personnes se sont prises dans leurs propres pièges aujourd’hui, obligées de soutenir un troisième mandat auquel tient visiblement le vieux Condé Alpha. Certains qui disaient se battre pour la démocratie au temps de Conté et Dadis, comme les Saran Daraba, ont leurs enfants Ministres d’Alpha Condé, d’autres sont députés, chefs de protocole ou de services et entrepreneurs qui reçoivent des domaines de l’Etat et des contrats de gré à gré. Alpha Condé retarde les législatives pour savoir qui est pour lui et qui ne l’est pas avant de choisir les futurs députés et membres de son gouvernement pour les deux dernières années. Toutes ces personnes qui ont des intérêts et privilèges liés à leurs positions actuelles savent qu’elles peuvent tout perdre si Alpha Condé décide de les écarter. Alors c’est la concurrence dans le zèle et la démagogie.

Prenons le cas d'Amadou Damaro Camara : de laveur de véhicule à Atlanta aux USA, il devient propriétaire de 100 camions de transports de bauxite avec des contrats de gré à gré dans seul Boké, à en croire les articles ci-dessous de leguepard.net. Ces deux articles nous disent, pourquoi Damaro milite pour le maintien d'Alpha Condé au pouvoir  (un laveur de véhicules à Atlanta devenu propriétaire de 100 camions en 8 ans en Guinée) :

http://leguepard.net/2019/03/25/damaro-camara-un-ancien-laveur-de-voitures-a-atlanta-au-parlement-guineen/

http://leguepard.net/2019/03/25/damaro-camara-cloue-au-pilori-par-saikou-yaya-barry-il-a-sacrifie-bon-nombre-dofficiers-il-a-plus-de-100-camions-a-boke/

C’est en partie la faute à l’opposition si les hauts cadres de l’Administration fraudent et violent les lois en faveur de celui qui est au pouvoir. Si Damaro se montre patriote et demande au Président de respecter ses engagements et la Constitution, il connaitra le même sort que Kelefa Sall, l’ancien président de la Cour Constitutionnelle débarqué dans le mépris total des règles et lois du pays, sans que l’opposition n’y oppose de la résistance. Il ne sera ni Ministre ni sur la liste des futurs députés et ses camions perdront les contrats de Boké. Or, politiquement, il n’a plus aucun avenir après le régime RPG qui a déçu de Conakry à la frontière malienne.



Dernières actualités

Fermer la recherche